Info lettre novembre 2016

Table des matières

Infolettre de novembre 2016. 2

Deux assemblées générales en une journée : défi relevé ! 3

Consultation publique. 4

Colloque « Pour une ville inclusive : Innovations et partenariats ». 5

Les dossiers du RAAQ.. 5

Véhicules hybrides et électriques. 5

Comité technique sur le braille abrégé. 6

 

Infolettre de novembre 2016

Bonjour à l’ensemble de nos membres !

Nous sommes heureux de vous présenter l’Infolettre de novembre 2016. Ce mois a été extrêmement important et occupé pour le RAAQ.

Comme vous le savez sûrement, nous avons tenu deux assemblées générales, une statutaire et une extraordinaire. De plus, le regroupement a participé aux deux consultations publiques sur une loi prévue pour l’accessibilité et a assisté au colloque « Pour une ville inclusive : Innovations et partenariats »

Vous trouverez plus d’informations sur ces dossiers dans notre bulletin.

Antoine Perreault

Coordonnateur du RAAQ

Deux assemblées générales en une journée : défi relevé !

Le 5 novembre dernier, nous avons relevé plusieurs défis grâce au travail acharné et au dévouement des nombreux délégués présents.

Premièrement, nous avons tenu notre assemblée générale statutaire en un temps record. Lors de cette assemblée, nous avons entre autres choses adopté un plan d’action triennal complet et inspirant.

Deuxièmement, lors de notre assemblée générale extraordinaire, nous avons fait des modifications majeures à nos statuts et règlements. Nous n’aurions pas pu réaliser ces changements sans le travail, l’écoute et la discipline de chaque délégué présent !

Finalement, nous avons pu tenir 5 tables rondes où chaque délégué a pu exprimer ses opinions sur nos différents dossiers.

Encore une fois, merci aux membres de notre Conseil d’administration et aux délégués présents. Nous avons vécu une journée très stimulante.

 

Consultation publique

Comme vous le savez sûrement, le gouvernement fédéral est présentement en grande campagne des consultations sur une loi prévue sur l’accessibilité.

Dans le cadre de ces consultations, il a tenu deux rencontres en personnes, dans la ville de Québec le 10 novembre 2016 et dans la ville de Montréal le 16 novembre.

Le RAAQ était présent aux deux rencontres. Le message que nous avons envoyé était clair : nous voulons une loi coercitive avec des méthodes de surveillance appropriée ainsi que des pénalités sérieuses.

Le RAAQ tient aussi à souligner son malaise face au message « pas d’excuses, pas de limites » relayé par la table d’animation à Montréal. Même s’il semble très inspirant, nous semble peu approprié.

En effet, lors de cette consultation, plusieurs personnes ont pris la parole pour s’exprimer sur différents obstacles créés par leur environnement. Ces obstacles ont été illustrés à travers des exemples de limites structurelles et sociales. De relayer un message comme « pas d’excuses, pas de limites » nous semble passer ces obstacles sous silence.

Colloque « Pour une ville inclusive : Innovations et partenariats »

La coordination du RAAQ a eu la chance d’assister au colloque « Pour une ville inclusive : Innovations et partenariats ». Nous avons donc pu assister à de nombreuses conférences intéressantes et rencontrer des personnes inspirantes.

Les dossiers du RAAQ

Véhicules hybrides et électriques

La « National Highway Safety Traffic Administration », l’organe du gouvernement américain responsable de la norme sur les véhicules silencieux, a finalement sorti la version finale de son document. C’est le 14 novembre 2016 que l’annonce a été faite. Il est important de savoir que le RAAQ s’est largement appuyé sur le document original pour bâtir son argumentaire. Nous n’avons pas eu le temps de nous pencher sur les modifications apportées à la version finale, mais nous allons le faire au plus tôt et vous tenir informé des développements concernant le dossier.

Comité technique sur le braille abrégé

L’OPHQ était en attente d’un représentant de la réadaptation pour aller de l’avant avec le comité technique sur le braille abrégé. C’est maintenant chose faite et le comité pourra se rencontrer de nouveau et travailler à la réforme du braille abrégé.